02 33 36 93 73
Saint-Aubert-sur-Orne

SAINT-AUBERT-SUR-ORNE

SAINT-AUBERT-SUR-ORNE

 

MAIRIE

Jour et heures de permanence sur RDV :
Mercredi : 17 h à 18 h 30

Tél. 02 33 35 96 73
Courriel :
comstaubertorne6@gmail.com
Mairie :
Le Bourg - Saint-Aubert-sur-Orne
61210 PUTANGES-LE-LAC

Le Maire délégué : Annick MACÉ

PRÉSENTATION

Population : 108 habitants
Altitude : Minimum 70 m, Maximum 261 m
Superficie : 969 hectares

La commune historique de Saint-Aubert-sur-Orne compte 200 hectares de bois sur sa superficie totale .
Le promeneur y découvre les versants boisés, les gorges sauvages, le lit de la rivière encombré de rochers, les ruines de l’ancienne église, le Château Guillaume qui domine la vallée.

Les habitants sont des Saint-Albertins

 

HISTORIQUE

Saint-Aubert-sur-Orne est un vieux village, fondé par les religieux du Mont Saint-Michel. Près de l’Orne, en face du gué, ils érigèrent une église (vers l’an 800) et donnèrent le nom de leur maître spirituel, Saint-Aubert, à la terre qu’ils commençaient à défricher. Saint-Aubert-sur-Orne fut pendant des siècles une dépendance de l’Abbaye St Etienne de Caen.

En ce temps-là, les paysans profitaient de la glandée, droit constituant dans l’exploitation des glands de la forêt. A ce privilège s’attachait une coutume curieuse : chaque année le procureur de la communauté religieuse caennaise faisait défiler les gens et leurs cochons. Ainsi, ils pouvaient estimer leurs biens pour mieux les imposer.

Saint-Aubert-sur-Orne

Les guerres de religion n’épargnèrent pas notre région. L’église fut détruite pendant les luttes fratricides qui opposèrent catholiques et protestants. Elle fut reconstruite.

Un pauvre noble, possédant quelques acres, le sieur de l’Auvrayserie devint faux-monnayeur et écoula les produits de sa coupable industrie aux alentours. Repéré il dut s’enfuir vers les Roches d’Oëtre où les agents du Roi le retrouvèrent et le tuèrent.

Saint-Aubert-sur-Orne

A la veille de la révolution, Saint-Aubert-sur-Orne était un bourg important : il y avait un curé et deux vicaires nommés par St Etienne ; on y rendait la basse justice et près de l’église se trouvait une prison ; on notait encore une étude de tabellion (notaire). Un terrier, l’équivalent du cadastre, fut dressé : travail remarquable, 1596 parcelles y étaient dénombrées. Les paysans vivaient durement et chichement. Quelques commerces animaient la vie du pays et notamment deux estaminets. On notait un moulin à tan, un autre pour moudre les céréales ainsi qu’une grange à dîme. Les femmes travaillaient le chanvre et le lin pour leurs propres besoins. Au siècle dernier, le centre se déplaça et l’on bâtit l’église actuelle, l’ancienne fut abandonnée.

Aujourd’hui la commune a beaucoup perdu de son importance à l’écart des grands axes routiers. Elle a gardé son caractère rural et connaît les problèmes spécifiques des petites communes d’élevage : l’exode de ses jeunes et une partie des terres qui risquent de retourner en friche du fait des difficultés d’exploitation.

Circuits de randonnées

Pédestre : circuits N°5 et N°7 du topo-guide "Val d'Orne en Suisse Normande"
VTT : circuit N°36 du topo-guide "Espace VTT-FFC Suisse Normande"

Putanges-le-Lac

Commune historique suivante

Putanges-le-Lac Commune historique suivante
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES
DU VAL D'ORNE
8 Grande Rue - Putanges-Pont-Ecrépin
61210 PUTANGES-LE-LAC
Tél. 02 33 36 93 73